Dessiner une chaîne réaliste dans Illustrator

iconeillustrator.jpgiconeniveaumoyen2.jpg

La plupart des graphistes connaissent les motifs et formes personnalisées dans Illustrator, fonction ô combien utile quand il faut personnaliser un contour ou faire suivre un graphisme à un chemin. Mais dès lors qu’il faille pousser le réalisme de l’illustration un peu plus loin, nous sommes souvent obligé d’abandonner cette technique pour lui préférer le dessin vectoriel. Mais lorsqu’on a à illustrer un objet suivant une courbe dessinée manuellement et composé de plusieurs occurences qui se ressemblent et s’emboîtent (comme une chaîne – illustrée dans mon exemple – ou une corde), le dessin à la plume de bézier devient bien trop fastidieux. Comment faire alors ? J’ai bien une astuce à vous livrer…

compochaine.jpg


espaceblanc.jpg

1/ Commencez par tracer une courbe de bézier noire sans couleur de fond avec l’outil plume. Attention ! Pensez bien à la forme que vous lui donnez car vous allez utiliser plusieurs occurences de votre courbe pour réaliser la chaîne, c’est-à-dire que vous ne pourrez plus changer sa forme et sa trajectoire par la suite (ce n’est pas une forme personnalisée de pinceau !)

shotchaine1.jpg

2/ Puis appliquez lui un contour assez large avec des extrémitées arrondies et un pointillé comme dans la capture ci-dessous. C’est là que vous déterminez la structure générale (taille et espacement des maillons).

shotchaine2.jpg

3/ Une fois satisfait de vos maillons, toujours avec votre courbe sélectionnée, allez dans OBJET > APPLATISSEMENT DES TRANSPARENCES, puis cochez VECTORISER TOUS LES CONTOURS et assurez-vous que la taille de sortie est de 300 dpi.

shotchaine3.jpg
shotchaine4.jpg

4/ Dégroupez l’objet une fois [Pomme ou Ctrl + Shift + G] et ne sélectionnez que la courbe (qui n’a maintenant ni contour ni couleur). Pour vous aider à la sélectionner puisqu’elle est invisible, basculez éventuellement en mode tracé,
[Pomme ou Ctrl + Y]. Une fois la courbe sélectionnée, masquez la en faisant [Pomme ou Ctrl + 3], nous en aurons besoin à son emplacement exact pour plus tard.

5/ Revenez en mode aperçu [Pomme ou Ctrl + Y], puis sélectionner le groupe de maillons et allez dans OBJET > TRACE > DECALAGE. Une nouvelle fenêtre apparaît alors : sélectionnez le mode arrondi au lieu de pointe (par défaut) et ajustez la taille, en valeur négative : elle détermine l’épaisseur de vos maillons.

shotchaine7.jpg

6/ Toujours avec l’ensemble sélectionné, allez dans la fenêtre PATHFINDER (si elle n’est pas affichée, allez dans FENETRE > PATHFINDER), puis cliquez sur l’icône de soustraction (entourée en vert sur le screenshot), et enfin appuyez sur DECOMPOSER.

shotchaine8.jpg

7/ Réaffichez la courbe précédement masquée en faisant [Pomme ou Ctrl + alt + 3], et assignez le même contour pour commencer que précédement (le logiciel garde les paramètres en mémoire si le contour est sans aspect, ce qui est le cas ici). Puis baissez la valeur de ce contour progressivement pour faire correspondre l’épaisseur du tracé à celle des maillons créés auparavant.

shotchaine9.jpg

8/ Problème : les nouveaux maillons sont superposés aux anciens, hors pour une chaîne réaliste, les maillons vus de face et de profil doivent être alternés ; il va donc falloir « décaller » d’une longueur de maillon l’effet contour du tracé. Pour ce faire, ajoutez un nouveau point sur le tracé en cliquant avec la plume à l’endroit précisé sur le screenshot (qui est en fait le début où doit commencer la courbe aux maillons us de profil), puis effacez le début du tracé en supprimant le premier point avec la flèche blanche.

shotchaine10.jpg

9/ Pour faire correspondre exactement les deux tracés de maillons (celui vu de face et celui vu de profil), veillez à ce que les pointillés vus de profil chevauchent juste un peu l’intérieur de chaque maillon vu de face. Si ce n’est pas le cas, règlez la taille du pointillé d’abord, pour être sûr que le premier maillon de profil empiête bien de la même manière sur les deux premiers maillons vus de face ; dans un deuxième temps, réglez l’espace blanc du pointillé pour que l’écart entre chaque maillon de profil soit corresponde bien avec l’espacement des maillons vus de face, et soit répété de manière régulière. alt=’chaîne Fremox’

shotchaine12.jpg
shotchaine11.jpg

9/ Lorsque vous êtes satisfait de la nouvelle ligne de maillons (vus de profil) crées, applatissez les transparences pour vectoriser les effets de pointillés (procédez exactement comme à l’étape n°3).

shotchaine12bis.jpg

10/ Il ne reste plus qu’à texturer votre chaîne en lui donnant du volume. Pour donner du volume à chaque maillon, il faut simuler une arrivée de lumière et des ombres. Une bonne astuce consiste à utiliser la palette Pathfinder pour reproduire l’effet « biseautage » de Photoshop (voir remarques en bas concernant le texturage dans Photoshop). Voici ma propre recette de biseautage sous Illustrator :

Commencez par dupliquer deux fois la première chaîne de maillons (ceux vus de face : c’est la ligne qui est censée se retrouver, d’un point de vue logique, en dessous de celle des maillons vus de profil) : faîtes un copié [Pomme ou Ctrl + C] puis collez en place en faisant [Pomme ou Ctrl + F] deux fois. Vous avez alors l’impression que vous n’avez qu’un seuk objet parceque vous l’avez collé exactement à la même place, mais vous avez en fait trois occurences de votre chaîne.

11/ Puis, à l’aide de la flèche noire, glissez-déposez la première chaîne sur quelques milimètres (comme sur la capture ci-dessous). Réféléchissez bien à la direction que vous lui donnerez car c’est ce décalage qui reproduira votre arrivée de lumière.

Remarque : vous pouvez vous passer de l’étape n°10 en maintenant directement la touche [alt] enfoncée lors du glissé-déposé (le décalage) : la flèche noire se dédouble alors pour montrer que vous dupliquez votre objet.

shotchaine13.jpg

12/ Toujours avec cet objet décalé sélectionné, sélectionné en plus la chaîne qui se situe juste derrière en maintenant [shift] enfoncé. Allez dans la palette PATHFINDER puis cliquez sur l’icône de soustraction (c’est la deuxième en partant de la gauche), et enfin cliquez sur DECOMPOSER. Le nouvel objet comstitue donc la partie éclairée de vos maillons vus de face : donnez lui une couleur gris clair pour la différencier du reste de la chaîne.

shotchaine14.jpg

13/ Reproduisez les étapes n°10 à 12 en veillant à glisser-déposer la chaîne dans la direction strictement opposée à la précédente, car nous réalisons cete fois la partie ombrée de la chaîne (comme sur la capture). Donnez au corps de la chaîne une couleur gris moyen pour le côté métalisé, et une couleur gris foncé pour la partie ombrée que l’on vient de terminer.

shotchaine15.jpg

14/ Passez maintenant à la deuxième partie de la chaîne (celle avec les maillons vus de profil). Sélectionnez la et faîtes la passer au premier plan [Pomme ou Ctrl + shift + ) ].

shotchaine16.jpg

15/ Il ne vous reste plus qu’à texturer cette partie de la chaîne et votre chaîne sera terminée. Reproduisez les étapes n°10 à 13 en faisant bien attention à respecter les mêmes direction de décalage que précédemment, sous peine de ne pas avoir de lumière cohérente pour les deux parties de la chaîne.

shotchaine17.jpg

Remarques :

• Nous aurions pu également utiliser des formes de motif personnalisées pour réaliser la structure de la chaîne, mais l’inconvénient est que la taille des maillons se serait allongée ou réduite selon la taille de la courbe de bézier. La méthode décrite dans le présent tutoriel garantit quant à elle la non-déformation des maillons puisqu’on utilise les pointillés d’Illustrator.

• Vous avez également la possibilité de texturer les deux parties de votre chaîne directement dans Photoshop : les paramètres des styles de calques sont beaucoup plus souples et donnent des résultats surprenant lorqu’on veut donner une texture de chrome par exemple. Il est par contre très important de séparer les deux calques : l’un correspond aux maillons vus de face, et l’autre (placé au dessus) aux maillons vus de profil. Voici trois exemples de textures appliqués directement aux calques dans Photoshop (si vous voulez connaître les paramètres utilisés dans l’exemple, contactez-moi, je vous enverrai les sources Photoshop des effets de calques, vous n’aurez plus qu’à les copier sur vos propres calques !)

chaîne Fremox

Publicités

26 réflexions au sujet de « Dessiner une chaîne réaliste dans Illustrator »

  1. Merci Olivier pour ce commentaire… qui me donne encore plus envie de continuer à développer des tutoriaux !
    Il en existe d’innombrables sur le web, touchant à – presque – tous les logiciels et toutes les techniques… Mais j’essaie tant que possible d’apporter MES solutions aux questions posées fréquemment : elle ne sont pas forcément les meilleures, ni même les plus rapides, mais sont toujours tirées de ma propre expérience, donc je suis sûr qu’elles fonctionnent à 100% !

  2. Salut chouette tuto, il faut que j’essaie !
    Je cherche depuis 2 semaines un tuto pour réaliser une bannière d’écusson brodé sans succès pour une association. En avez-vous déjà dessiné ?
    Celle-ci n’est pas simple en plus. Petite précision : Je ne parle pas de bannière web mais d’une bannière hiéraldique. Merci encore. Mado

  3. Mado,
    J’ai déjà effectivement « dessiné » des logos pour de la broderie.. Ce n’est pas différent des contraintes techniques de la sérigraphie : pas de dégradés de couleurs et pas trop de couleurs.
    Par contre, qu’est-ce qu’une « bannière hiéraldique » ? Pourriez-vous m’en envoyer un exemple pour que je puisse répondre à votre question ? L’idéal aussi – puisqu’apparement vous avez déjà le motif (vous dites qu’il n’est pas simple…) – serait de m’en envoyer un aperçu pour estimer la faisabilité et la quantité de boulot dessus…

  4. Bonjour
    c’est impressionnant ce tutoriel, je me suis bien régalé, veuillez m’indiquer quels sont les paramètres sur photoshop pour avoir la texture doré, argent et bronze.
    merci

  5. Bonjour Sami, et merci pour le commentaire.

    Plutôt que de détailler tous les paramètres des styles de calques, j’ai finallement mis à disposition mon fichier photoshop d’origine.
    Vous pouvez le trouver (et ça peut servir pour les autres aussi) à l’adresse suivante :
    http://www.fremox.com/data/blog/tutos/texturageChaines_tuto_Fremox.psd.zip

    Comme vous pourrez le constater, chaque style est groupé dans un ensemble de 2 calques (1 pour les mailles de profil, 1 pour les mailles vues de dessus), auxquels j’ai appliqué différents styles de calques (ombre portée, lueurs, biseautages, couleurs, textures etc…). Vous pouvez même glisser-déposer ces effets directement sur votre propre calque qui peut-être une ilustration de chaîne, mais aussi votre logo ou juste une typo.
    Attention toutefois à bien rester dans les mêmes fourchettes de résolution (ici 300dpi), car le rendu des effets dépend de la résolution (le biseautage sera par exemple beaucoup plus gros, voire à peine visible si vous passez sur du 72dpi).

    Voilà j’espère que ça conviendra !

  6. Bonjour,
    J’ai beau m’archarner impossible de faire correspondre exactement les deux tracés de maillons (étape 8/9) et ce même en réglant la taille du pointillé et en réglant l’espace blanc du pointillé… Je galère, je galère, y’a un truc non ? Merci et bon w.e !

  7. Fran,

    Effectivement la partie la plus diffiicile du tutoriel réside dans le fait de bien faire correspondre les 2 tracés de maillons, tout simplement parcequ’il n’y a pas de valeurs types : il faut y aller à tatons.
    Pour reprendre les étapes 8 à 9 : il faut ajouter une point avec l’outil plume sur le tracé de dessus (les maillons vus de profil, pas ceux vus de dessus, qui sont « évidés)) : puis supprimer le point d’extrémité de ce tracé (donc le premier point avant celui que vous venez de créer) avec l’outil « flèche blanche ».
    Normalement, les pointillés, puisque le début du tracé à été modifié, doivent se décaler… Si le premier maillon « vu de profil » n’est pas correctement aligné sur celui du dessous (comme l’image 2 de l’étape 9), il faut recommencer l’étape (créer un nouveau point puis supprimer l’extrémité juste avant) jusqu’à ce que vous soyez satisfait du résultat.
    C’est seulement une fois que le premier maillon est bien positionné, que vous pourrez jouer sur la taille du pointillé et l’espace blanc, pour positionner tous les autres maillons.
    Et là encore, il n’y a pas de « truc » : il faut y aller à l’oeil, c’est pourquoi c’est la partie la plus fastidieuse du tutoriel.

    Je vous conseil, quand vous créez le nouveau point pour supprimer l’extrémité, de respecter à peu pret la position que j’ai indiquée sur l’image de l’étape 8 : c’est à dire juste à l’endroit où on commence à voir l’épaisseur du maillon de dessous ; ainsi vous êtes sûre que le premier maillon de dessus sera correctement positionné (le bord arrondi du pointillé se chargera de faire « dépasser » le pointillé suffisament pour faire croire que les maillons se chevauchent).

    J’espère que tout ça pourra vous aider !
    Bon courage et ne baissez pas les bras !

  8. Bonjour Fremox et merci pour votre réponse mais non… ça ne m’aide pas (désolée !)
    Je m’arrache littéralement les cheveux !
    Juste une petite critique si vous me le permettez (parce que j’ai réellement suivie le tutorial à la lettre) : il n’est pas possible de conserver la courbe en aplatissant les transparences dans le cas d’un contour sans couleur de fond.
    D’ailleurs si on observe bien votre tutorial on voit bien sur la première image qu’aucun fond n’est sélectionné et qu’à contrario sur la deuxième image… un fond blanc et un contour noir sont affichés lorsque la plume dessine la fameuse courbe ! Qu’en dites vous ? Voilà à part ça… c’est génial comme effet ! Merci. Fran.

  9. Autant pour moi, merci Fran pour cette remarque pertinente ! En effet, il est impossible de garder le tracé lorsqu’il n’y a pas de fond ! Donc, pour que le tutoriel fonctionne correctement, il faut :
    > soit avoir un contour ET un fond (blanc ou autre) lorsqu’on dessine la première chaîne de maillons ;
    > ou bien, on peut aussi copier [Ctrl + C] le tracé juste avant de faire l’applatissement des transparences, et « coller en place » [Ctrl + F] ce tracé une fois que l’applatissment et les étapes jusqu’à l’étape 7 aient été faites.

    Pour ce qui est de votre problème, je pense savoir d’où ça pourrait venir : à mon avis vous avez ajouté un point à la mauvaise extrémité du tracé ! Tout tracé dans Illustrator possède une « mémoire » et se rappelle « si je peux dire ainsi » dans quel sens il a été dessiné. Il est donc primordial, pour faire se décaler les maillons, de supprimer le premier point qui a été dessiné, la première extrémité : c’est en effet en décalant le début du tracé que les pointillés se décaleront ; en le faisant à la fin du tracé, ça ne fonctionnera pas !

    Donc je vous suggère de réessayer les mêmes manipulations (créer un point avec la plume à l’endroit mentionné sur le screenshot, puis supprimer le point d’extrémité) mais dans l’autre sens…
    Qu’est-ce que ça donne ? Est-ce que c’était bien ça ?

  10. C’est un honneur pour moi que vous trouviez ma remarque pertinente. Et c’était bien la méthode que j’employai de copier le contour avant de l’aplatir. Par contre dans ma version d’illustrator (cs2) la commande « coller en place » n’est pas disponible via le menu « édition » mais le raccourci ctrl + F fonctionne (j’utilisai « coller devant » ou « coller derrière ») ! J’ai encore appris un truc merci ! Je connaissais ça dans flash et c’est bien pratique. Sinon j’en suis toujours au même point hélas ! Mais je suis tétue 😉 Merci pour votre patience et bonne soirée. Fran.

  11. Bien. Je crois qu’il faut que je me fasse une raison. Je ne vois que la solution de placer le chainage des maillons élément par élément. Si un de ces jours vous trouvez mieux, je suis preneuse bien évidemment ! Je vous souhaite bonne continuation car ce que vous faites est vraiment terrible ! Je repasserai régulièrement sur votre site. A bientôt. Fran.

  12. super le tuto, je cherchais justement un tuto pour faire une montre gousset.

    Tu as tuto ou fichier pour ton exemple du dessus

    merci

  13. Salut j’sui de Bamako (Mali)
    génial, javoue que cetait pas facile mais j’y suis arrivé et jai meme pu le reprendre sans le tuto a force de mexercer dessus.
    sa fait meme pas un mois javai besoin d’un truc de ce genre
    jai du utiliser une photo réelle (navai pa le choix)
    javoue que sa le fait le plus avec sa
    on peu faire la direction l’ombre la lumière q’on veut. eh beh pas de plus chouette
    Bravo et Merci beaucoup pour ce tuto et du courage
    LE MONDE A BESOIN DE GENS COMME TOI

  14. Bonjour,
    J’ai essayé de reproduire ce tuto sur photoshop. Mon problème est que les maillons ne suivent pas régulièrement le tracé. En effet environ tous les 5 à 10 maillon un maillon se retrouve décalé d’environ 45 degre par rapport aux autre. Ceci avec un tracé au pinceau ou apres un trace avec la plume libre une application avec « contour du tracé »
    Je pensais à un problème de magnétisme mais je ne vois pas de solutions.

    Pouvez vous m’éclairer sur ce point ?
    Merci d’avance.

  15. MONNIER,

    Le tutoriel ne traite que des manipulations dans Illustrator, Photoshop ne fonctionne pas du tout de la même manière pour les contours, formes et pointillés, même si il y a quelques similitudes c’est vrai… Néanmoins, vous pouvez toujours m’envoyer une copie d’écran de l’étape « qui bloque » pour que je voie s’il y a un truc qui cloche… Dans tous les cas, idéalement, préférez l’illustration en vectoriel car vous pourrez l’agrandir à l’infini, sans jamais perdre en qualité ni compression.

  16. Bonjour,

    tuto trés utile et toujours d’actualité. Je recherche les effets textures métaux dont il est question à la fin. Comment faire ?

  17. Bonjour et merci pour votre commentaire.
    J’avais déjà mis à disposition les fichiers source photoshop sur un lien perso (voir dans les commentaires précédents), mais revoici le lien :

    http://www.fremox.com/data/blog/tutos/texturageChaines_tuto_Fremox.psd.zip

    Comme vous pourrez le constater, chaque style est groupé dans un ensemble de 2 calques (1 pour les mailles de profil, 1 pour les mailles vues de dessus), auxquels j’ai appliqué différents styles de calques (ombre portée, lueurs, biseautages, couleurs, textures etc…). Vous pouvez même glisser-déposer ces effets directement sur votre propre calque qui peut-être une ilustration de chaîne, mais aussi votre logo ou juste une typo.
    Attention toutefois à bien rester dans les mêmes fourchettes de résolution (ici 300dpi), car le rendu des effets dépend de la résolution (le biseautage sera par exemple beaucoup plus gros, voire à peine visible si vous passez sur du 72dpi).

    Voilà j’espère que ça conviendra !

    • merci pour les calques! J’ai visité votre site pro. Efficace simple et facile à parcourir j’aime beaucoup mais par goût personnel je regrette qu’il n’y ai pas plus de couleurs alors que quand on feuillette le portfolio la couleur est partout.
      Le talent est là c’est indéniable.

  18. Je suis les étapes à la lettre, et pourtant, impossible d’obtenir votre résultat, je pense que le tuto est erroné, j’arrive toujours a un moment ou je n’ai pas la possibilité de cliquer sur « Décomposer » dans le pathfinder, j’ai essayé au moins 40 fois la manip, rien à faire, à m’arracher les cheveux, et je pense qu’il y a une erreur au niveau des contours et fond de départ choisi dans le tuto, bref je suis désespéré; please help meee ! Je suis sur CS5.

    • Désolé que le tutoriel ne convienne pas dans votre cas… Je pense que c’est dû au fait que j’ai réalisé ce tuto sur la version CS3. Effectivement dans la CS3, vous DEVEZ faire l’étape « décomposer » après un pathfinder pour que cela fonctionne… Mais pour la CS5, de mémoire, in ne faut pas « décomposer » ! Je ne sais plus exactement ce qu’il faut alors faire… Laissez-moi regarder ça et je publierai la réponse demain.
      Merci de votre compréhension

      • Merci de votre rapidité, et effectivement je ne savais pas que le pathfinder n’était pas le même selon les versions !! Désolé de m’être emporté alors, si vous trouvez la solution sur CS5 tant mieux, si non vous me dites et j’essaierai de retrouver une version CS3, ce tuto est vraiment topissime, ne pas le réussir me rend dingue lol. Merci encore pour votre qualité de rédaction en matière de tutorial et encore une fois, de votre rapidité de réponse !!! 🙂

      • Re-bonjour !
        Merci pour le commentaire…
        malheureusement comme je suis indépendant mon planning ne me permettra pas de remettre les mains dans ce tuto dans les jours à venir. Donc je vous invite effectivement, soit à tester d’autres méthodes, soit de rebasculer sur une version CS3.
        Désolé de ne pas pouvoir faire plus pour le moment !
        J’espère pouvoir ré-alimenter le blog cette année avec de nouveau tutos, mais une fois à son compte ce n’est vraiment pas évident de trouver du temps libre !
        Bonne continuation.

  19. Bonjour Fremox,
    Merci pour ton Tuto, j’y suis arrive avec succes, cela m’aidera infiniment dans mon travail (design bijou).
    Maintenant, ton tuto permet de dessiner des maillons uniquement a partir des reglages « pointilles ». Je cherche a creer des formes de maillons a l’infini, un maillon en forme d’etoile par exemple, etc. Dois je passer par l’application d’un motif ? J’ai essaye, mais mon motif est deforme lorsqu’il s’applique a une courbe.
    Merci pour tes elements de reponse,
    T.

    • Bonjour Thierry, merci pour le commentaire et la demande sur Linkedin 😉

      Pour créer d’autres formes il faudra effectivement passer par du motif et non par des pointillés. C’est très simple, il suffit de créer sa forme (attention il faut que ce soit un aplat et non du dégradé) et de la glisser dans la palette « forme » dans laquelle on trouve aussi tout ce qui est tracé artistique, calligraphique etc… Là une première fenêtre s’ouvre et – pour être sûr que la forme se duplique correctement le long du tracé sans être déformé – il faut d’abord cocher « Nouvelle forme de motif« , puis une seconde fenêtre avec toutes les options inhérentes au motif (pas, coins, terminaison, couleur etc) et là il faudra veiller à cocher « compléter par un blanc » plutôt que « agrandir les carreaux » (celui coché par défaut donc attention à bien faire ce changement) tout en bas à droite sous l’onglet intitulé « adaptation« .
      Méthode testée avec une forme d’étoile personnalisée sur la version CS3 mais j’imagine que ça ne changera pas ou très peu sur les versions suivantes.

      Voilà, j’espère que ça pourra t’aider à réaliser ce que tu souhaite.
      Bon courage pour le design de bijoux, c’est de l’illustration très spécifique mais très intéressante pour apprendre à maîtriser Illustrator 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s